Né en 1991, je représente la génération Y et les digital natives. Cette génération possède une forte capacité d’adaptation et d’apprentissage, et est ouvert aux changements. Nous vivons justement à une époque où le changement est constant. La naissance d’internet et des nouvelles technologies ont considérablement changé la face du monde. Le monde d’aujourd’hui est le reflet de nos choix passés, le monde de demain sera à l’image de nos choix présents. L’Homme apprendra-t’il de ses erreurs pour un meilleur futur ? là est la question.

Le monde d’aujourd’hui

 

Occidentalocène,

Capitalocène,

Industrialocène,

Mégalocène,

Anthropocène…

Nombreux sont les termes qui décrivent cette ère dans laquelle nous vivons. Cette “nouvelle” ère où l’impact de l’humanité sur l’écosystème terrestre a atteint un niveau critique, voire même irréversible. La sur-consommation de masse, le gaspillage constant, la course au profit, l’industrie intensive… Nous voulons toujours plus, toujours plus vite, mais à quel prix ? 

capitalisme-terre-planète-lexan

Pourtant nous avons les moyens de changer les choses, à notre propre échelle, en tant qu’être, et à l’échelle du groupe, en tant qu’espèce. Nous avons conscience de cette réalité et nous devons y faire face.

À mon échelle, je ne peux pas faire grand chose, pour le moment. Certes, je trie mes déchets, j’utilise les transports en communs et mon vélo, je mange rarement de viande, je fais attention à ma consommation d’eau et d’électricité, mais au fond de moi je veux faire bien plus. Je pense que la solution est à travers les nouvelles technologies. En tout cas, elles sont et seront l’outil de l’Homme pour changer ce monde. Telle est ma conviction.

La technologie, quant-à elle, a considérablement évoluée ce dernier siècle, et je dirais même cette dernière décennie. Sans nous en rendre compte, nous avons plongé la tête la première dans la data de masse. Oui il s’agit du nouvel or digital. Nous sommes connectés aux quatre coins du monde, nous avons accès à l’information en continue (parfois peu fiables), au savoir et à l’instruction. Les start-up poussent comme des champignons, seront-elles les prochaines licornes ?

Le Cabinet LEXAN, situé en plein cœur de Bordeaux, accompagne les TPE, PME, Grands comptes… dans leur transition numérique. LEXAN est spécialisée en Digital Business, Identité numérique, Stratégie digitale, Site internet, SEO, Adwords, Social Media, Audit…

Au sein du Cabinet, j’interviens en tant que UX Designer et Web Developper. Cette opportunité, dans ma vie, est un nouveau chapitre que j’ouvre avec grand intérêt et motivation. Mes objectifs ? Comprendre, apprendre, suivre les process avec efficience et efficacité, être à la hauteur des missions confiées, apporter mes connaissances et mes compétences au sein d’une Brigade unie et soudée, et ainsi participer à la pérennité du Cabinet.

Comme vous l’avez compris, le choix du digital n’est pas un hasard, mais une nécessité. Pour participer au mouvement, je me dois d’acquérir de considérables notions dans le monde du web. Je souhaite à terme utiliser le digital pour concevoir de nouvelles idéologies fonctionnelles et sociétales. Réunir le peuple dans un but commun, celui de la vie et du respect de la planète Terre.

Le monde de demain et l’utilitarianism : create the greatest amount of good for the greatest number

 

partage-idées-utilitarianism-lexan

Utopie ? Dystopie ?                                                                Partage absolu ? Égocentrisme ?

Atlantide ? Matrice ?                                                        Altermondialisme ? Consumérisme ?

Nous nous posons beaucoup de questions sur le futur de l’Humanité, et les éventuelles réponses apportées ne sont pas très positives. Le réchauffement climatique, la hausse du niveau des océans, les catastrophes naturelles… L’Homme doit et devra s’adapter aux évolutions climatiques tout en faisant preuve d’ingéniosité comme il a toujours su le faire.

De nombreuses personnalités du web, telles que Larry Page et Sergey Brin, Elon Musk, Peter Thiel, ou bien Mark Zuckerberg, concentrent leur fortune et moyen dans le développement de technologies de pointe. Le big data et l’intelligence artificielle, qui sont le sommet de l’iceberg, participent à notre (r)évolution. Ces technologies se développent de manière exponentielle et restent actuellement encore sous le contrôle de l’Homme. Les scientifiques sont partagés, l’IA sera t-elle notre rédemption ou bien notre damnation ? Aujourd’hui nous faisons face à l’IA “faible”, cette IA qui optimise le fonctionnement urbain de villes chinoises (City Brain, Alibaba), cette IA qui bat l’Homme aux échecs et à Go (DeepMind et Alpha Go Zero, Google), cette IA qui apprend par elle-même (Machine Learning)… Lorsque l’IA forte apparaîtra, espérons qu’elle soit d’humeur joviale et qu’elle œuvrera pour le bien de tous.

Sous la surface de l’océan, l’iceberg s’enfonce dans les abîmes, et des termes plus ou moins inconnus font leur apparition. Le transhumanisme serait le tournant majeur dans la destinée humaine. Un homme mi humain mi machine, pouvant vivre plusieurs siècles, voici donc le rêve des géants de ce monde (Google X; Amazon et Jeff Bezos, fervent serviteur du transhumanisme). Qu’en est-il réellement ? Naissance de nouvelles religions, villes autosuffisantes flottantes sur l’océan, manipulation génétique, égalité et liberté, nourrir 10 milliards de personnes… Le monde de demain approche à grand pas et nous devons être à la hauteur des enjeux. 

Pour ma part, je vais continuer à aller de l’avant et travailler sans relâche pour un meilleur futur. Fasciné par les temps à venir, je tente tant bien que mal de vivre le moment présent. Le temps, lui, file à toute allure et ne s’arrête jamais. Je reste pour autant optimiste car je crois en nous, en notre force !

À bientôt !

 

Kévin Heugas, UX Designer et Développeur Web chez LEXAN